Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2015

Sur la condition des policiers, lettre de Céline

 Suite au combat courageux de Patricia Cordier (voir les notes précédentes), aux 105000 signatures de la pétition, j'ai reçu ce courrier dont je vous fait part: 

 

 

 Je suis très heureuse de vous annoncer qu'hier soir,Bernard Cazeneuve a tenu une réunion durant laquelle il a annoncé de nombreuses mesures pour lutter contre le suicide des policiers. 

C'est un sentiment étrange : je suis tellement heureuse que le ministre ait enfin agi après des années de combat de ma tante Patricia, que vous aviez été plus de 105.000 à rejoindre en signant sa pétition sur Change.org.

Dans le même temps, je suis tellement triste qu'elle ne soit pas là pour voir ce qu'elle a accompli avec votre aide. Elle aurait été tellement heureuse de voir ça. Patricia ne vivait plus que pour une chose : faire en sorte que ce qui était arrivé à son fils, David, n'arrive à aucun autre policier. Elle se sera battue jusqu'au bout pour que ces mesures soient enfin prises. 

Elle n'a rien lâché. Bien qu'en phase 4 d'un cancer, elle était venue de Dieppe à Paris pour aller remettre vos signatures au ministère. Elle avait répondu à de nombreusesinterviews, entre ses séances de chimiothérapie. Patricia est une héroïne, parce qu'elle a su utiliser sa détermination pour faire hanger les choses. Elle ne connaissait aucun politique, aucun journaliste, elle n'avait que son émotion et sa volonté pour faire avancer ce combat et elle a réussi, avec vous tous.

Patricia doit être un exemple pour nous tous: elle nous montre que nous pouvons tous agir lorsque nous pensons que quelque chose n'est pas acceptable.

Un grand travail a été fait en parallèle depuis des années par les syndicats de police et de nombreux policiers qui dénoncent le mal-être des gardiens de la paix. Mais ce qu'a fait Patricia a définitivement pesé dans la balance : elle a mis un visage sur la souffrance des familles et des policiers, en affichant fièrement le portrait de son fils dans ce cadre qu'elle tenait fermement entre ses mains. 

 

Ce plan de prévention répond en grande partie aux demandes de Patricia : 

- 15 psychologues supplémentaires seront embauchés pour suivre les gardiens de la paix,

- des fonctionnaires ayant suivi une formation ad hoc seront référents de l'accompagnement des personnels afin de les assister et de les orienter, si nécessaire, vers des professionnels de soutien.

- des casiers individuels où déposer leurs armes à la fin du service seront mis à disposition des policiers, 

- des mesures visant à améliorer la qualité de vie au travail seront mis en place notamment la refonte des cycles de travail pour ménager la vie privée.

 

Au nom de ma tante, je souhaite vous remercier du soutien que vous lui avez témoigné durant cette campagne qui aura duré près d'un an et demi. Vous aussi vous êtes les héros de cette histoire car sans vous, ma tante n'aurait pas pu aller aussi loin.

 

Merci encore,

Céline

14/01/2015

Sur la condition des policiers, une lettre de Céline

Je viens de recevoir ce courrier dont je vous fait part. Le combat de Patricia Cordier qui aboutit à 105000 signatures, au nom des familles qui ont perdu un des leurs parce qu'il était policier, son combat continue, même si cette femme courageuse n'est plus parmi nous. M.Pourny

 

 Ce message vous est adressé car vous avez signé la pétition de Patricia Cordier "Bernard Cazeneuve, agissez pour stopper les suicides des policiers".

La nièce de Patricia, Céline, a voulu vous adresser ce message : 

"Ce message pour vous communiquer à tous une bien triste nouvelle: au bout de six ans de combat pour son fils et au nom de toutes les familles qui ont perdu un proche, après avoir enfin été reçue et écoutée à Paris en remettant sa pétition avec plus de 105.000 signatures à François Mansard, conseiller police du ministre de l'Intérieur, je vous annonce le décès le mardi 6 janvier de Madame CORDIER Patricia, cette mère et femme courage qui aura lutté jusqu'à la fin entre son combat de mère et son combat contre la maladie. 

Je souhaite que son combat n'en reste pas là, qu'elle n'ait pas fait toutes ses démarches en vain, avec toute cette force, ce courage, cette détermination de battante. Que son combat laisse une trace parmi nous. 

Ma tante pour tous ceux qui la connaissait était une femme courageuse pleine de volonté et d'une gentillesse extrême. Ce sont toujours les meilleurs qui s'en vont. J'espère que vous continuerez à soutenir son combat.

A toi et pour toi ma nana. Tu laisses un vide énorme dans nos vies et dans nos cœurs nous t'aimons

Courage à tes 3 fils et ton mari.

Céline"

Toute l'équipe de Change.org s'associe à la peine de sa famille et lui présente toutes ses condoléances.

Patricia était une belle personne. Elle était fragile et forte. Elle était douce et déterminée.

Depuis près de deux ans, nous avions l'honneur de soutenir Patricia dans le cadre de sa pétition que vous avez contribué à faire vivre en la signant et en la diffusant. 

Patricia disait toujours qu'elle voulait aller jusqu'au bout avant de ne plus avoir la force. Elle a fait le plus gros du travail : elle vous a tous réuni, elle a parlé à tous les médias et elle a remis vos signatures au ministère de l'Intérieur. 

Aujourd'hui, Céline souhaite reprendre le flambeau et nous espérons que vous la soutiendrez, pour que le ministère réponde enfin à l'appel de Patricia.

En hommage à Patricia et à tout ce qu'elle a fait pour lutter contre les suicides de policiers, je vous invite à partager cette image.http://on.fb.me/14WkbW1 

Merci à toutes et tous pour votre solidarité,

Avec tristesse,

Sarah et toute l'équipe de Change.org

 

04/11/2014

En soutien aux policiers (suite)

Suite à la pétition en soutien aux policiers dont les conditions de travail sont de plus en plus difficiles, j'ai reçu cette lettre de Patricia Cordier:

 

 

Suicides dans la police : notre pétition fait monter la pression

 
Patricia CORDIER
Dieppe, France

30 oct. 2014 — Bonjour à tous,

Le mois dernier fut terrible : 11 policiers se sont suicidés en septembre. Malgré ces effroyables nouvelles, les choses avancent : ces dernières semaines, plusieurs articles sont parus dans la presse et font état de notre mobilisation. Preuve que vos signatures pour que des mesures soient prises pour prévenir ces suicides font monter la pression.

L'express a publié un article qui explique comment nous nous mobilisons : "Quelques-uns résistent pourtant et n'hésitent pas à affronter le ministère de l'Intérieur. C'est le cas de Patricia Cordier, mère de David, qui s'est supprimé avec son pistolet, à Dieppe, le 17 octobre 2008. Depuis, cette aide-soignante interpelle la place Beauvau par le biais d'une pétition en ligne (Change.org). Signe de l'importance que prend, actuellement, cette question chez les policiers et dans leur entourage, ce texte vient de voir le nombre de ses signataires doubler en quelques semaines, passant à 103 181 signatures de soutien." http://www.lexpress.fr/actualite/societe/septembre-meurtr...

Dans le journal Metro et dans le Nouvel Observateur, j'ai témoigné pour dire que je me battrait jusqu'au bout pour mon fils et tous les autres policiers. 
Metro : http://www.metronews.fr/info/suicide-dans-la-police-patri...

Le Nouvel Observateur : http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1245798-mon-fils...

Continuons à nous mobiliser, partageons ces articles autour de nous ainsi que la pétition pour atteindre 110 000 signatures! www.change.org/StopSuicidesPoliciers

Merci encore, pour David et tous les policiers qui nous ont quittés.

Patricia

10:01 Publié dans annonces | Lien permanent | Commentaires (0)