Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/04/2018

La sélection

 


 Du latin "legere" à l’origine: assembler des lettres, des syllabes et des mots par les yeux, puis assembler tout court, choisir. Exemple : les légumes sont des plantes cueillies (choisies). Du composé avec le préfixe sé- on accentue l’idée de choisir en séparant, d’où la sélection.

 Le mot convenait parfaitement à la théorie de Darwin car elle permettait d’expliquer qu’un choix s’opérait dans la nature et que parmi toutes les espèces subsistaient celles qui étaient les mieux adaptées aux changements des conditions d’existence.

 Il n’y a dans la théorie de l’évolution des espèces aucune idée qui en elle-même pourrait justifier racisme ou eugénisme. Il a fallu les théories racistes et le nazisme pour que le terme sélection prenne un sens absolument étranger aux sciences humaines. La sélection selon des critères idéologiques comme l’idée selon laquelle une race serait supérieure aux autres n’a rien à voir avec la sélection opérée par la nature, le climat, la chute des météorites, le volcanisme ou les tremblements de terre. S’il n’est pas détourné, le mot sélection n’a rien de condamnable ni de réactionnaire.

 Dans tous les domaines et à toutes les étapes de la vie une sélection s’opère entre les êtres humains que nous sommes. Une sélection naturelle dès la naissance pour cause de malformation ou de maladie, mortalité infantile qui va en diminuant grâce aux progrès de la médecine, mais très inégalement dans le monde. Quand vient le temps de l’apprentissage, les examens et concours se chargent d’établir un classement en fonction des compétences et des aptitudes de chacun. Sélectionner des élèves et des étudiants en fonction de leurs résultats scolaires revient à les classer selon les aptitudes et le travail fourni. Il n’y a ici rien d’injuste, rien d’inégalitaire.

 Injustifiable par contre serait de classer les étudiants en fonction de leur origine géographique ou sociale, pire selon leur origine ethnique. Procédés incompatibles avec les principes de la république. On a proposé aussi le tirage au sort, une idée tout à fait incongrue et peut-être la plus injuste de toutes, qui revient à donner une chance à quelqu’un qui ne le mérite pas et à fermer la porte à un autre qui s’est montré studieux et apte à poursuivre plus longtemps ses études. J’ai entendu aussi qu’on pourrait attribuer la moyenne à tout le monde, autrement dit supprimer bel et bien tout examen !

 Les personnes qui ont effectué de longs apprentissages, préparé des concours, subi des entretiens d’embauche et qui travaillent dans tous les secteurs public, privé, en entreprise ou en indépendant doivent se demander dans quel monde vivent les hurluberlus qui ont de telles idées en tête.

 

§


post scriptum : proposer aux supporters de l’équipe de France de football que les 11 bleus qui participeront à la Coupe du monde cette année soient tirés au sort ! Je suis bien certain que dans mon quartier il y aurait deux ou trois candidats. Achat d’un ballon, un peu de jogging, quelques passes le soir en rentrant du boulot, et hop, direction le stade de France !

Écrire un commentaire