Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/01/2018

Ils ont des yeux et ne voient pas

 


 Anne Hidalgo, 28 décembre 2017:


Avec l'exposition Le CHE à Paris, la capitale rend hommage à une figure de la révolution devenue une icône militante et romantique. A découvrir gratuitement à l'Hôtel de Ville de #Paris


 La violence serait-elle admirable quand elle vient de la gauche?
Anne Hidalgo n'invente rien, elle ne fait qu'entretenir cette antienne: la fin justifie les moyens.


 Une idée pernicieuse qui a fait et fera encore beaucoup de mal. Car il y aura toujours des âmes militantes pour penser que la Cause permet et excuse tout. Surtout quand elle s'identifie avec des idées généreuses comme la lutte contre l'injustice, les inégalités, et la pire de toutes car indiscutable et définitive: la lutte finale.


 Dans ce domaine le communisme est exemplaire: crimes, assassinats, déportations de peuples entiers, famines organisées n'ont jamais été qualifiés de crimes contre l'humanité car qu'on le veuille ou non c'était -pensait-on- le passage obligé sur la route menant au bonheur universel. Une Cause autrement plus louable qu'un Reich de mille ans promis à une race de seigneurs appelée à faire de la planète son espace vital. Dans le domaine du crime les nazis ont fait aussi fort que les communistes, mais le racisme qui les pilotait les condamne irrémédiablement aux yeux du monde.
Ainsi quand le mal vient de la gauche, on ne le voit pas, ou pas tout de suite, ou avec difficulté. Combien de temps a-t-il fallu pour admettre l'ampleur des crimes de Staline? Combien d'hommes politiques, d'intellectuels, de chanteurs, de comédiens, d'artistes ont su fermer les yeux? Quel courage a-t-il fallu pour que d'autres voient et parlent!


 Hommage à ces Kuron, Modzelewski, Dubcek, Soljenitsyne, Nagy qui souvent au péril de leur vie ont fait usage de leurs yeux!


 Il faudra qu'un jour une femme ou un homme politique courageux rende hommage à ces deux figures dont la seule évocation condamne irrémédiablement le mal d'où qu'il vienne:


Anne Frank


Jan Palach

 

§

09:22 Publié dans Colère | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire