Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/06/2022

Une idéologie totalitaire fais son nid dans la république

 

 

 Ils s’indignent. Ils crient au loup. S’effaroucher des scores électoraux de l’extrême droite aujourd’hui et hurler au danger fasciste, c’est quand il fait trop froid s’en prendre à son thermomètre. Car ils récoltent ce qu’ils ont semé. Terrassés par ceux qu’ils fabriquent, qu’ils entretiennent, qu’ils alimentent. Ce n’est pas le discours du Rassemblement national qui fait son succès, mais celui de cette gauche prête à tout accepter, délinquance, impunité, communautarismes, atteintes au droit des femmes.

 Faut-il les plaindre ces politiciens battus qui ferment les yeux quand chaque jour un peu plus dans les écoles, les cantines, les salles de sport, les piscines, on grignote un morceau de république, quand on construit à tire larigot des édifices religieux... avec quel argent ? Quant à l’extrême droite, elle n’a pas de soucis à se faire, elle peut dormir sur ses deux oreilles, ses scores vont croître encore et encore, car on va nous répéter qu’il faut éviter les sujets qui fâchent, que burkinis et voiles sont des bouts de tissus sans importance. Bon sang, mais quel retour en arrière ! On pensait depuis 1905 avoir mis la religion à sa place, on n’imaginait pas qu’une autre, plus réactionnaire encore allait s’en prendre aux libertés conquises. Réactionnaires et Ayatollahs de tous les pays, nous sommes prêts, notre porte vous est grande ouverte!

 Et pendant qu’ici au nom du respect de la diversité culturelle, des voix se font entendre pour justifier le port du voile au nom de la liberté, en Afrique et en Asie des femmes courageuses se battent pour circuler tête nue. En Afghanistan elles sont exclues de la politique et de l’enseignement secondaire. Elles ne peuvent voyager sans être accompagnées d’un membre masculin de leur famille. Depuis le 7 mai 2022, un décret leur impose le port d’un voile qui leur couvre le visage.

 Il y a un mois j’écrivais que les islamistes contrevenaient rarement à la loi de 1905. Ce sont d’habiles politiciens. Ils ont une alliée: la naïveté de nos représentants politiques... et de beaucoup de nos compatriotes. En se limitant au respect scrupuleux de cette loi, les défenseurs de la laïcité s’aveuglent. Ils ne voient pas qu’autour de nous, pas à pas, irrésistiblement, une idéologie totalitaire fait son nid dans la république, légalement, autant qu’elle le peut: pacifiquement. Parfois, par un crime ou des horreurs, elle réveille ses troupes. Mais les “marches blanches” qu’on lui oppose sont bien l’expression de notre faiblesse.

 

§

 

Écrire un commentaire