Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/11/2022

"Là-bas, tout près" aux éditions Vérone

 

Comme le dit Viviane, nous sommes libres,

libres de sauver un enfant emporté par la crue, libres de piller une maison abandonnée par des sinistrés,

libres comme Sonia d’oublier ses propres convictions pour sauver sa mère,

libres de ricaner en voyant deux hommes qui se tiennent par la main,

libres comme Li Na d’aimer jusqu’au dernier jour un enfant d’un autre âge,

libres comme celui qui a dénoncé Oswals à l’occupant et sa milice,

libres comme le militant du front populaire de Lettonie Oswals qui est resté fidèle à la Résistance jusqu’à son dernier jour,

libres de dire bonjour au passant, de parler du printemps qui pointe son nez, alors qu’on est gelé, qu’on n’a pas d’eau et que le cancer vous ronge,

libres comme Malala que les islamistes ont grièvement blessée et qui continue de se battre pour la construction d’écoles pour les filles.

 

Ce que l’être humain fait de plus beau, il le fait parce qu’il est libre. Ce livre est un plaidoyer pour la personne humaine, son identité, sa singularité, son indépendance, sa différence. Il faut en finir avec cette idée émise par Jésus sur la croix « Père pardonne-leur ils ne savent pas ce qu’ils font ». Une idée mauvaise qui voit l’humanité en terme de nombre, comme un troupeau. La plupart des personnages de ce livre savent ce qu’ils font, leurs actes ne leur sont pas dictés, ils viennent du plus profond d’eux-mêmes et ils en sont pleinement responsables.

 

 

Écrire un commentaire