Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/08/2009

Fadela Amara...

... dans une interview au quotidien Financial Times :

 « La vaste majorité des musulmans sont contre la burqa. La raison est évidente. Ceux qui ont participé à la lutte pour les droits de la femme chez eux, je pense en particulier à l'Algérie, savent ce que ça représente et quel projet d'obscurantisme politique ça dissimule, visant à étouffer les libertés les plus fondamentales »

"La burqa ne représente pas simplement un morceau de tissu mais la manipulation politique d'une religion qui réduit les femmes à l'esclavage et va à l'encontre du principe d'égalité entre les hommes et les femmes".

 Ouf ! Un peu d’air frais fait du bien. Surtout quand il provient des hauteurs de la République.

 Et pan ! sur le nez des zozos qui voudraient faire passer les laïques et libres penseurs pour des racistes !

 Faire respecter, ici, ce que nos parents et grands parents ont acquis par leurs luttes, c’est la meilleure façon d’aider les peuples qui, là-bas, n’en finissent plus de subir les caprices d’une minorité de barbares et voudraient bien un jour goûter le parfum de la liberté.

 

 Pour les français, les algériens et tous les autres, merci Fadela.