Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/11/2010

Photos et documents remettent les pendules à l'heure...

sur le blog "femme et islam", une bouffée d'oxygène, et certainement un réveil douloureux pour ceux qui s'assoupissent, bercés par le doux ronron politiquement lisse.  

Vous écouterez cette belle chanson de Pierre Perret: Femme grillagée.

26/11/2010

Enfer et paradis

 

 

 On me dit que le paradis des musulmans sera les fruits, les pierres précieuses, et les royaumes. Et que le paradis des chrétiens sera l'amour. 

 Ceux qui croient gagner le ciel en faisant la guerre à ceux qui n’y croient pas, c’est l’enfer qu’ils font vivre aux autres par la terreur, sur ce sol, dans ce monde bien réel, ici-bas.  

 Je ne sais pas s’il y a un paradis, pas plus s’il y a un enfer. Mais ici, sur cette planète, ils sont bien là tous les deux. Plus l’enfer que le paradis. Je pense à ceux qui n’ont pas besoin d’un au-delà pour souffrir. Je pense à Sakineh, aux millions de femmes battues qui ont juste le droit de se taire. Je pense à ces Coréens qui meurent de faim pendant que leur chef de guerre centrifuge l’uranium. Je pense à ces poètes cubains qui croupissent dans les geôles de Castro. A ces millions d’africains et d’africaines condamnés par le sida, et qui attendent parce qu’ils y croient encore un signe de Dieu, un geste de leur église. A ceux qui se cachent pour s’aimer. A ces filles à qui l’école est interdite et pas seulement l’école. Je me rappelle aussi ces artistes guitaristes à qui les milices de Pinochet avaient coupé les mains. Et je pense à ces gens qui dépensent toute leur énergie par amour pour leur fils ou leur fille, quand les médecins sous influence savent, avant la naissance, que les parents vont vivre leur chemin de croix.

  Pour tous ces gens, le poète chantait « Je vous salue Marie ».

 

 

 

 

20/11/2010

Une pétition mondiale pour la liberté religieuse !

  

 J’écrivais il y a peu que c’était très bien que les musulmans puissent pratiquer leur culte dans notre démocratie. A condition toutefois ajoutai-je, qu’ils s’y consacrent en privé, sans chercher à influencer quiconque, et dans le respect des lois républicaines, de la laïcité.  

 Les personnes qui me connaissent savent que je ne suis pas croyant, donc pas chrétien. Je me sens d’autant plus libre d’apporter mon modeste soutien aux chrétiens persécutés dans le monde. Une amie a bien voulu me transmettre l’adresse du site qui combat contre ces persécutions. Voici un extrait du texte présenté sur la page d’accueil. On y appelle à signer une pétition mondiale pour la liberté religieuse :  

 

Ma liberté, j’y tiens ! 

Oui à la liberté religieuse 

(extraits du texte en page d'accueil)

" L’Organisation de la Conférence islamique (OIC), qui regroupe 57 pays à forte population musulmane, essaye depuis plusieurs années de justifier et faire avancer la résolution sur la diffamation des religions. Cette année, l’OIC va, une fois de plus, présenter sa résolution sur la diffamation des religions à l’Assemblée Générale de l’ONU.


De quoi s'agit-il concrètement ?

La résolution sur la diffamation des religions vise à criminaliser toute critique concernant la religion en rendant illégale toute parole ou action jugée diffamatoire à l’égard d’une religion quelle qu’elle soit, mais particulièrement à l’égard de l’islam.
Cette résolution légitimerait les Etats qui punissent les opinions religieuses inacceptables et encourageraient les autres Etats à le faire. Cette dangereuse résolution doit être soumise au vote de l’assemblée générale de l’ONU à la fin de l’année.

Une vraie menace pour la liberté religieuse

Les partisans de cette résolution présentent le principe de diffamation des religions comme une protection des pratiques religieuses et une promotion de la tolérance. En réalité, elle encourage plutôt l’intolérance et la violation des droits de l’Homme en matière de liberté religieuse et de liberté d’expression pour les minorités religieuses dans de nombreux pays.
Si elle passe, cette résolution apportera une légitimité internationale à toute loi nationale punissant le blasphème ou la critique d’une religion comme par exemple au Pakistan. Sous prétexte de vouloir supprimer et punir tout ce qui peut être jugé comme parole offensive et inacceptable sur une religion ou une secte en particulier, cette résolution risque de favoriser la montée des gouvernements répressifs et des extrémistes religieux en Europe et jusque dans nos pays..."

Lire la suite sur le site : http://www.portesouvertes.fr

 Voici le texte de la pétition : 

 « Je crois que : " Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites. " (Article 18 de la Déclaration Universelle des droits de l'Homme) 

Le projet de résolution contre la diffamation des religions m'inquiète profondément. Je crains qu'il ne limite fortement ces libertés fondamentales et ne porte atteinte à la liberté religieuse. 

Je vous demande donc de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour empêcher que les Nations Unies n'adoptent cette résolution. »